sea salt & rugby

> retour aux dernières actus

RC Baulois – Tours dimanche, Interview Greg Maurin

Après son succès contre Saint Sébastien, nos ciels et blancs reçoivent ni plus ni moins que le vice-champion de France, Tours.
Un événement pour les amoureux du sport , un véritable choc pour les inconditionnels du rugby.
C’est dans l’écrin de Moreau Desfarge que le match tant attendu aura lieu.
Pour cet événement exceptionnel , le staff senior nous à livré ses impressions.

Il reste que quelques minutes avant les début de l’entraînement et Grégoire Maurin entraîneur des arrières  observe attentivement  ses joueurs manipuler les ballons avant le traditionnel debrief de mise en route.

Lui qui a connu les haut niveau à Bègles  (top 16 et coupe d’Europe ) , il est arrivé il y a une dizaine d’année  apporter toute son expérience en terre ligérienne .

Passé par Saint Nazaire et Trignac , il est aujourd’hui aux commandes des lignes arrières Bauloise  pour le plus grand plaisir de Fred Fichot et Tanguy Kerdrain.

Fred Fichot :  » L’année dernière, il s’est posé la question de continuer ou non , nous sommes aujourd’hui ravi qu’il est accepté de continuer »

Connu pour son aspiration pour le jeu total , il entend bien transmettre aux joueurs l’envie d’entreprendre, de jouer.

Grégoire Maurin :
 » L’an passé nous étions frileux , nous ne prenions pas assez d’initiatives, cette année nous souhaitons que les joueurs entreprennent »

Les skills se mettent en place et ses orientations sont claires.

 » le ballon et les joueurs doivent être en mouvement permanents, et  il est important d’anticiper sur les lancements pour mettre un maximum de vitesse et aussi  de s’adapter au rapport de force dans le jeu courant. »

Avis partagé  par Tanguy Kerdrain :

 » Réciter le rugby comme un gamin récite une poésie, c’est se concentrer sur la forme plus que sur le fond.  Ce qui nous intéresse c’est le sens que l’on souhaite mettre au projet. Greg déteste par dessus tout  le « Air rugby « (mise en place sans opposition) et je  partage entièrement cet avis »

Situation réduite en opposition  les joueurs répètent les situations avec  un rapport de force en permanente évolution.

 » l’objectif n’est pas de tout gagner à n’importe quel prix .
L’idée est de pouvoir amener les joueurs à créer du liant , des repères collectifs dans le désordre . Ça ne ce fait pas en trois semaines. L’objectif de résultat ne doit pas prendre le pas sur l’évolution  du projet »

Le message est clair , les ciels et blancs souhaitent mettre en place un projet ambitieux porté sur l’initiative et le liant collectif.

 » Nous avons des joueurs qui correspondent à cela , ils ont la capacité à mettre beaucoup de vitesse et  d’incertitude.
De rajouter.
Ce sont des compétiteur, parler de résultat ne sert à rien, il veulent gagner ça ne fait aucun doute « 

Pour mettre ce projet en place pas question d’être directif , Grégoire Maurin anime et  est en échange permanent avec ces joueurs.

Tanguy Kerdrain qui observe  les situations   des 3/4 conclura.
 » Un équilibre est en train de se créer, les maîtres du jeu ceux  sont eux. Avec Greg et Fred, on leur laisse faire des choix , assumer des  orientations. On pense que  plus ils sont investit, plus il sont responsable »

Tout est dit, nos lignes arrières ont du potentiel , à eux de le démontrer ce week-end pour ce choc que tous le monde attend.

Rendez vous Dimanche 24 Septembre pour assister à la rencontre qui opposera nos Baulois au  vice Champion de FRANCE Tours.

13H30 équipes  réserves
15h30 équipes premières

Rappel sur le contexte du match.

Tours est vice-champion de France de Fédérale 3, que peux tu nous dire sur ce  futur adversaire ?

« C’est un club en transition . Ils ont vécu une descente administrative il y a deux ans ayant pour effet l’interdiction de monter malgré leur titre de l’an passé. Ce club se relance sur ses fondamentaux «  culture de territoire et formation » et cela lui confère une force collective énorme. Cette finale de championnat  de France n’est pas un hasard , cette équipe est une menace permanente. Julien Darthevel (entraineur de Tours)  a fait un excellent travail de fond et a fédéré tout un club autour de cette dynamique. Ça va être très dur.

Vous les avez pourtant battu l’an passée aux Salines  et êtes les seuls à avoir obtenu un point de bonus défensif sur leur base , on pourrai penser que ce match se joue  à armes égales?

Tout cela est derrière nous , leur groupe à certainement vécu des modifications , tout comme le notre. Ils sont clairement favoris , c’est logique.
C’est une équipe qui laisse des miettes à leurs adversaires , nous tacherons de les exploiter quand elles se présenteront.

Quelles sont les forces de cette équipe?

Le collectif. Ils ont un projet porté sur l’initiative , ils s’organisent très bien dans le désordre. C’est un peu les blacks de la Poule. Ils peuvent ne pas avoir la possession du ballon et exploiter une contre attaque pour vous marquer 7 points . Ils dégouttent leurs adversaires.

Alors quelles sont leurs faiblesses ?

Ils n’en ont pas ou pas beaucoup. C’est un sport de combat et nous allons y opposer  notre culture de jeu. Je ne suis ni Gourou , ni devin(sourire).
La réponse se fera à 17H dimanche.

Peux tu nous en dire plus sur notre groupe ?

C’est des bons mecs investits , courageux. Notre groupe semble plus harmonieux. Nous avons perdu d’excellentes individualités mais nous avons à mon sens gagné en homogénéité collective.
Depuis deux mois les mecs vont dans le même sens , chacun est responsable de l’ensemble. Chaque individu est important. Il y a des leaders et des soldats , ils sont tous essentiels.

Yann Dorbeaux le capitaine nous faisait justement  part  de la bonne ambiance qui règne dans ce groupe , à l’approche d’un tel événement on imagine que son rôle est important ?

Évidemment . Yann est un leader par l’exemple.  Lui c’est les actes et je pense que les joueurs le comprennent vite à son contact . Il fait partie des gens qui fédèrent autour d’eux sans jamais se mettre en avant.
Il ne laisse jamais un mec de coté.

Les joueurs nous faisait part d’une anecdote forte qui à eu lieu pendant le stage , accepterais tu d’en  dire un peu plus pour nos lecteurs?

Je vois de quoi il parle et ce sera sans nom (rire).
Ils avaient un Road Book qui devait leur faire découvrir notre belle région.
Dans un énorme moment de lucidité , ils ont laissé nos deuxièmes ligne tenir le cap.
Il y figurait des points rouges   (point d’étape) l’un des deux a pensé qu’il fallait y trouver des objets comme dans une chasse aux trésor.
A l’échelle chaque point rouge représentait 1 kilomètres (sourire).
Le problème c’est qu’en plus de n’avoir rien trouvé , ils ont accusé un retard de 2 heures , la ou il devait traverser la baie de Penbron.
Sauf que 2 heures plus tard la traversée ne se faisait plus a pied mais à la nage.
Si les nageurs confirmés n’ont eu aucun problème (certain renonçant avec lucidité à le faire). L’un d’eux finalement moins à l’aise a fini par renoncer au milieu de la baie en s’accrochant à un piquet de parc à huitres.
Les mecs ont nagé autour de lui pendant de longues minutes pour le sécuriser.
Un bateau est ensuite parti le récupérer.
ils n’ont rien lâcher.Ils ont eu du tempérament.

On espère donc que ce weekend ils seront dans cet état d’esprit «  même dans les moments difficile , on reste solidaire et on ne lâche rien »

Oui , n’hésitez pas à venir les soutenir , ils auront besoin du 16ieme homme.

Dimanche 24 Septembre au stade Moreau Desfarge, On compte sur vous.