sea salt & rugby

> retour aux dernières actus

RC Baulois – Tours 10 – 9

La transformation de Cyril Pourchasse à la dernière seconde du match est encore dans toutes les mémoires.
Devant 600 spectateurs et un tribune remplie , le dénouement de ce match est aussi incroyable , qu’heureux pour nos ciels et blancs qui ont fait chuter les Tourangeaux Vice-champion de France.
Véritable Choc de Titan , les deux équipes ont eu leur mi-temps.

Nos Baulois ont mit une demi-heure a se libérer.
On se disait alors que cette équipe Tourangelles avait des faiblesses et qu’on allait pouvoir les exploiter.

Fréderic Fichot :
«  Notre collectif a subit des mutations , ils ont été à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre pour un deuxième match de championnat. La marge de progression est énorme et c’est très encourageant pour les matchs à venir »

En première mi-temps , nos ciel et blancs échouent à 4 reprises devant les perches , ce qui à laissé les visiteurs plus en réussite prendre le score.

Tanguy Kerdrain :
«  Quand Cyril et Yann pose le ballon sur le Tee , nous ne sommes jamais inquiet.Nous avons sincèrement plus tendance à anticiper une réception de coup d’envoi qu’autre chose . Ces deux joueurs ont validé par leur qualité de buteurs un nombre de matchs incalculables pour leurs équipes .
Un jour sans , cela arrive.»

Grégoire Maurin :
«  Pour récolter ces 4 pénalités , il a  fallu produire. On a couru après le score , ce qui nous a emmené dans les dernières vingts minutes à ne plus tenter les pénalités. Nous devions chercher deux fois la marques pour rattraper les 9 points de retards. »

Les spectateurs présents au match se souviendront longtemps de cette deuxième mi-temps. Tours n’a jamais rompu jusqu’au dernier coup de butoir des avants qui ont porter Devrig Kerdrain derrière la ligne, transformation de Yann Dorbeaux . 7 à 9  pour Tours et il ne reste que 2 minutes.

Fred Fichot :
«  C’est une action collective qui ressemble pleinement à ce que cette équipe est en capacité de faire. Sur l’action qui précède , nous avons déployé le jeu pour utiliser une zone faible .Florian Igigabel  perce sur 30 mètres pour finir a quelques centimètres de la ligne »

Il reste donc  quelques secondes et nos ciels et blancs ont la possession. Après une nouvelle faute tourangelle , Cyril Pourchasse a la pénalité de la gagne au bout du pied. Il la transformera pour le plus grand plaisir de ses coéquipiers et du public venu en nombre. Il ne fallait pas être cardiaque.

Frederic Fichot :
«  Cette victoire n’est pas volée même si nous comprenons parfaitement l’incompréhension du staff Tourangeaux. Nos buteurs ont validé le travail à la fin , là ou ils ont été en difficulté au début. Ils ont été plus réalistes que nous.
Nous avons produit en fin de match et retrouvé la réussite , nous aurions pu creuser l’écart plus tôt »

Grégoire Maurin :
«  Tours ne mérite pas de perdre mais nous non plus , nous respectons beaucoup cette équipe , c’est pour cette raison que nous sommes satisfait du comportement des joueurs. Tout n’est pas parfait loin de là. On s’est fait peur mais d’un manque de réussite en début de match , on transforme nos temps fort à la fin. Cette victoire n’a rien d’illogique»

Tanguy de conclure :
«  Ils ont du caractère ,c’est de bonne augure pour le derby de ce weekend »

Un derby pour confirmer

C’est à Trignac que nos joueurs se déplaceront ce week-end  pour le plus grand plaisir des amateurs du rugby de la cote atlantique.
Un contexte que Grégoire Maurin connait bien.
«  Les Trignacais seront engagés et mettront de l’intensité , à nous de mettre en place ce que l’on sait faire »

Nous connaissons ce club historique du territoire et jouer dans leur antre ne sera pas chose aisée.
Fred Fichot :
«  Le combat sera au centre des débats , tant mieux c’est l’ADN de notre sport. Quoique les gens diront ou voudront nous faire dire , nous craignons et respectons cette équipe »

Pour le staff , pas question de regarder le classement de nos voisins :
Tanguy Kerdrain :
«L’année dernière quand ils ont reçu Tours  beaucoup les annonçaient perdant.Avec Greg on s’était dit le matin du match  les seuls qui pourraient les battre ce sont eux et ils avait échoué de 2 points.
Quand on va à Trignac , s’il n’y pas d’engagement , il n’y a pas de victoire possible . Avant de parler de résultat on va y aller pour jouer , on verra après »

Respect et méfiance sont donc de mise , à Lesviere rien n’est jamais acquis.

Nous aurons donc besoin de notre public pour ce derby qui s’annonce comme un nouvel «  événement Rugby »  de notre territoire.